aînesse


aînesse

aînesse [ ɛnɛs ] n. f.
• 1283; de aîné
Hist. Droit d'aînesse : droit de primogéniture, avantageant considérablement l'aîné dans une succession.

aînesse nom féminin (de aîné) Droit d'aînesse, en France, au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, droit résultant de la priorité d'âge et qui réservait au fils aîné d'une famille noble, au détriment des autres enfants, une part prépondérante dans l'héritage paternel et maternel. (Adopté au XIe s. pour assurer l'indivisibilité du fief, ce droit fut aboli par la Constituante de 1790.) ● aînesse (expressions) nom féminin (de aîné) Droit d'aînesse, en France, au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, droit résultant de la priorité d'âge et qui réservait au fils aîné d'une famille noble, au détriment des autres enfants, une part prépondérante dans l'héritage paternel et maternel. (Adopté au XIe s. pour assurer l'indivisibilité du fief, ce droit fut aboli par la Constituante de 1790.)

aînesse
n. f. Priorité due à l'âge qui, dans certaines sociétés, confère divers privilèges.

⇒AÎNESSE, subst. fém.
A.— GÉNÉALOGIE, lang. commune
1. En gén. Qualité de l'enfant aîné, antériorité d'âge du premier-né ou, p. ext., d'un autre enfant par rapport aux autres enfants de la même famille :
1. ... passant en ce point de la vallée où deux minces ruisseaux s'unissent en notre petite rivière, j'ai pensé aux enfants. Alix et Raphaël sont venus jouer en ce coin. (René, fier de son aînesse, et de caractère sauvage, est toujours resté à l'écart de ces jeux).
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 258.
2. Frédie, malgré ses dix-huit mois d'aînesse — ça compte, à cet âge! — et malgré d'analogues tourments, n'était ni plus avancé ni plus riche d'audace. (...) Je me rendis compte assez vite qu'il ne pouvait rien tenter sans moi. Comme sa taille et ses moustaches naissantes me faisaient du tort, je pris le parti de chasser pour mon propre compte, seul. Le cartel des gosses expirait.
H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 245.
2. Spéc., DR. Droit d'aînesse. Prérogatives de l'aîné (premier-né mâle) en matière de succession parentale. (Droit aboli en France à la fin du XVIIIe siècle) :
3. 29 avril 1826. Étant sur le point de partir pour l'Angleterre, je marque sommairement ici les événements principaux qui occupent en ce moment, afin de savoir à mon retour où l'on en est resté en France. (...) La loi sur le droit d'aînesse, présentée par le ministère, a été rejetée par la Chambre des Pairs, au grand contentement de presque tous les Français. Le jour du rejet, on a illuminé dans Paris et dans les principales villes de France...
É.-J. DELÉCLUZE, Journal, 1826, p. 345.
4. ... la famille dut procéder au partage des biens. (...) Mon père, en demandant sa part comme ses frères et ses sœurs, pouvait changer d'un mot son sort et obtenir une des belles possessions territoriales que la famille avait à se partager. (...) Les lois révolutionnaires qui supprimaient le droit d'aînesse étaient toutes récentes; elles avaient encore à ses yeux, bien qu'il les trouvât très-justes, une apparence de compression et de violence faite à l'autorité paternelle. En demander l'application en sa faveur contre son frère aîné lui paraissait un abus de sa situation.
A. DE LAMARTINE, Les Confidences, 1849, p. 46.
5. ... le chevalier de Barbanpré, (...) ne comprend pas qu'Ésaü ait vendu son droit d'aînesse pour un plat de lentilles, mais (...) vendrait son âme pour une poularde truffée.
J. SANDEAU, Sacs et parchemins, 1851, p. 26.
6. Il est facile de montrer que la plupart des préjugés sur lesquels reposait l'ancienne société, le privilège de la noblesse, le droit d'aînesse, la légitimité, etc., sont irrationnels et absurdes au point de vue de la raison abstraite, que dans une société normalement constituée, de telles superstitions n'auraient point de place.
E. RENAN, L'Avenir de la science, 1890, p. 26.
Rem. Noter la var. except. avantage d'aînesse :
7. Le duc Guillaume de Woerbeck était oncle du prince régnant et frère aîné de son père. Sa naissance l'avait désigné pour porter la couronne, et il avait été considéré comme prince héréditaire pendant la plus grande partie du règne du feu souverain Cependant, longtemps avant la vacance du trône, il s'était voulu dépouiller de son avantage d'aînesse en faveur du cadet.
J.-A. DE GOBINEAU, Les Pléiades, 1874, p. 247.
Par ell. Aînesse. Droit d'aînesse :
8. Le monarchisme, tel qu'il existait en Espagne, et tel qu'il existe au Thibet, est pour la civilisation une sorte de phtisie. Il arrête net la vie. Il dépeuple, tout simplement. Claustration, castration. Il a été fléau en Europe. Ajoutez à cela la violence si souvent faite à la conscience, les vocations forcées, la féodalité s'appuyant au cloître, l'aînesse versant dans le monarchisme le trop-plein de la famille, les férocités dont nous venons de parler, les in-pace, les bouches closes, les cerveaux murés, tant d'intelligences infortunées mises au cachot des vœux éternels, la prise d'habit, enterrement des âmes toutes vives.
V. HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 613.
B.— Au fig. [Sans lien de parenté]
1. En gén. [En parlant d'une ou de plusieurs pers., d'une collectivité] Primauté en âge, en expérience :
9. L'année 1823 était ce que la restauration a appelé « l'époque de la guerre d'Espagne ». Cette guerre contenait beaucoup d'événements dans un seul, et force singularités. Une grosse affaire de famille pour la maison de Bourbon; la branche de France secourant et protégeant la branche de Madrid, c'est-à-dire faisant acte d'aînesse; ...
V. HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862 p. 443.
10. Étonnante férocité des Espagnols qui se montrèrent plus enragés, plus diaboliquement dénués de générosité, en combattant pour leur royauté pourrie que la pire canaille de France en démolissant la monarchie très chrétienne. Aînesse et supériorité de la France, même en ses plus horribles jours. Elle a beau faire le mal, elle ne peut en donner l'exemple qu'à des inférieurs. Elle ne descend jamais que jusqu'à un certain point et il sort toujours d'elle une main divine.
L. BLOY, Journal, 1907, p. 337.
11. Il regarda son frère, sans haine pour la première fois peut-être depuis vingt ans; la gêne, l'étrange angoisse qu'il avait toujours éprouvées devant lui venaient de s'évanouir. Il était enfin guéri des siens par le scandale, le grand jour, il les avait enfin contraints à entrer avec lui dans le monde sans mensonges, le monde impoli de Caïn et d'Abel, (...) tout s'effondrait, la tradition de la famille, l'aînesse, l'amour fraternel; l'entrée de l'imprévu dans l'ordre Rosenthal le faisait douter de sa raison et de ses yeux.
P. NIZAN, La Conspiration, 1938, p. 183.
12. Nous reprenons après vingt ans nos habitudes
Au vestiaire de l'oubli mille Latudes
Refont les gestes d'autrefois dans leur cachot
Et semble-t-il ça ne leur fait ni froid ni chaud
...
Vingt ans l'espace à peine d'une enfance et n'est-ce
Pas sa pénitence atroce pour notre aînesse
Que de revoir après vingt ans les tout petits
D'alors les innocents avec nous repartis...
L. ARAGON, Le Crève-cœur, Vingt ans après, 1941, p. 10.
2. Spéc. Droit d'aînesse. Droit de prépondérance, de suprématie (dû à l'âge, au rang, etc.) :
13. Ce n'est plus le droit d'aînesse d'un individu qu'il faut abolir dans l'intérieur de la famille, c'est le droit d'aînesse d'une classe qu'il faut abolir dans l'intérieur de la nation. Et de même que la nation révolutionnaire, il y a cent vingt ans, a aboli de la propriété individuelle tout ce qui s'opposait au droit des enfants d'une même famille, la nation révolutionnaire, sous l'inspiration grandissante du prolétariat, abolira de la propriété individuelle tout ce qui s'oppose au droit de tous les citoyens.
J. JAURÈS, Études socialistes, 1901, p. 219.
14. Pourquoi ce grand garçon réfléchi ne s'insurgeait-il pas contre l'ascendant de ce gamin? Son éducation, la liberté dont il jouissait, ne lui donnaient-elles pas sur Jacques un incontestable droit d'aînesse?
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Le Cahier gris, 1922, p. 630.
Prononc. ET ORTH. :[]. Durée demi-longue chez BARBEAU-RODHE 1930 pour l'initiale. — Rem. Indications de longueur également chez FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834. FÉR. 1768 et WAILLY Vocab. 1818 citent une orth. ainesse.
Étymol. ET HIST. — 1283 dr. « droit de primogéniture avantageant l'aîné dans une succession » (Ph. DE BEAUMANOIR, Coutumes du Beauvaisis, 14, 6, éd. Beugnot ds T.-L. : Se vilenages vient a enfans en deschendant ou en esqueance, il n'i a point d'ainsneece, ains em porte autant li mainsnés comme li ainsnés).
Dér. de ainsné, aîné; suff. -ece, esse.
STAT. — Fréq. abs. litt. :86.
BBG. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — Bible 1912. — BOUILLET 1859. — DHEILLY 1964. — DUP. 1961. — DUPIN-LAB. 1846. — FÉR. 1768 (s.v. aîné). — LEP. 1948. — NOTER-LÉC. 1912. — Pol. 1868. — ST-EDME t. 1 1824.

aînesse [ɛnɛs] n. f.
ÉTYM. 1283; de aîné.
1 Vieilli. Priorité d'âge entre frères et sœurs.
0.1 Frédie, malgré ses dix-huit mois d'aînesse — ça compte, à cet âge ! — et malgré d'analogues tourments, n'était ni plus avancé ni plus riche d'audace.
Hervé Bazin, Vipère au poing, 1948, p. 245, in T. L. F.
Hist. || Droit d'aînesse ou aînesse : droit de primogéniture, avantageant considérablement l'aîné dans une succession.
1 (Esaü) vendit son droit d'aînesse (à Jacob).
Et ainsi ayant pris du pain et ce plat de lentilles, il mangea et but, et s'en alla, se mettant peu en peine de ce qu'il avait vendu son droit d'aînesse.
Bible (Sacy), Genèse, XXV, 33-34.
2 L'invention des arts étant un droit d'aînesse,
Nous devons l'apologue à l'ancienne Grèce.
La Fontaine, Fables, III, 1.
2 Fig., littér. Primauté en expérience, en âge.
3 Vingt ans l'espace à peine d'une enfance et n'est-ce
Pas sa pénitence atroce pour notre aînesse
Que de revoir après vingt ans les tout petits
D'alors les innocents avec nous repartis (…)
Aragon, le Crève-cœur, « Vingt ans après », 1941, p. 10, in T. L. F.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aînesse — AÎNESSE. subst. f. Primogéniture, priorité d âge entre frères et soeurs. Il n est guère d usage qu en cette phrase, Droit d aînesse …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Ainesse — Droit d aînesse Le droit d’aînesse ou d ainesse confère la majorité des biens d un foyer au premier né. Cela constitue un élément fondamental de considération des stratégies familiales en termes de natalité et de projets d éducation induits. Ce… …   Wikipédia en Français

  • Aînesse — Droit d aînesse Le droit d’aînesse ou d ainesse confère la majorité des biens d un foyer au premier né. Cela constitue un élément fondamental de considération des stratégies familiales en termes de natalité et de projets d éducation induits. Ce… …   Wikipédia en Français

  • aînesse — (è nè s ) s. f. Priorité d âge entre frères et soeurs. •   Le dernier peut être d une famille nombreuse, ou du moins exclu des droits et des prérogatives de l aînesse, vous vous seriez vu réduit dans le monde à une portion de cadet toujours fort… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AÎNESSE — s. f. Primogéniture, priorité d âge entre frères et soeurs. Il n est guère usité que dans cette locution, Droit d aînesse. Ésaü vendit son droit d aînesse à Jacob pour un plat de lentilles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AÎNESSE — n. f. Priorité d’âge entre frères et soeurs. Il n’est guère usité que dans cette locution, Droit d’aînesse. ésaü vendit son droit d’aînesse à Jacob pour un plat de lentilles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ainesse — /eynes/ In French feudal law, the right or privilege of the eldest born; primogeniture; esnecy …   Black's law dictionary

  • ainesse — /eynes/ In French feudal law, the right or privilege of the eldest born; primogeniture; esnecy …   Black's law dictionary

  • ainesse — French for primogeniture. See esnecy …   Ballentine's law dictionary

  • Droit D'aînesse — Le droit d’aînesse ou d ainesse confère la majorité des biens d un foyer au premier né. Cela constitue un élément fondamental de considération des stratégies familiales en termes de natalité et de projets d éducation induits. Ce système de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.